En plus de Noël, cette année j’avais une raison de plus d’attendre le mois de décembre avec impatience… décembre signifiait aussi que mes carottes allaient être prêtes ! Enfin si tout allait bien, car c’était pas super bien parti à la base… En effet, après l’expérience des radis où certains étaient atrophiés car je n’avais pas éclairci les semis, pour mes carottes j’avais décidé de bien faire les choses et de procéder à un éclaircissement au bout de quelques semaines. Sauf que je n’avais pas très bien compris le principe… je sais c’est pourtant très simple mais va savoir pourquoi, moi au lieu de juste supprimer des semis pour espacer les semis restants de 5 cm (très simple oui oui)… j’ai TOUT enlevé pour ne replanter que la moitié !! Eh oui……. Ce qui était vraiment très idiot car en plus d’être très fastidieux, c’est super dur et risqué de replanter des carottes sans abîmer leurs racines ! J’ai bien cru que j’avais fait une erreur fatale, surtout en voyant la triste mine que les fanes de mes carottes avaient après mon massacre….

Finalement, décembre est là et je me suis pas peu fière de constater que mes carottes sont trop belles ! D’abord leurs fanes étaient superbes (pour preuve Pixel adorait se cacher parmi leur feuillage !), et une fois déterrées, j’ai pu découvrir de jolies petites carottes bien colorées et très parfumées. Je ne sais pas si leur petite taille est due à la variété ou à mon erreur de repiquage mais finalement ça n’a pas grande importance car elles sont trop mignonnes !

Je me suis empressée de les cuisiner en les glaçant avec un peu de beurre et du vinaigre balsamique après les avoir fait cuire dans un bouillon… trop bon !! Et savoir que 2 jours avant ces carottes fondantes étaient encore en terre dans notre jardin n’a fait qu’amplifier notre plaisir :)